Etre musicien, c'est apporter des visions differentes dans un monde en pleine mutation.
Développer un style, semer, cultiver puis changer de parcelle.

Après plusieurs années productives dans le hardcore, la techno, l'electro, la recherche musicale s'est orientée vers des univers
plus doux, chaleureux, mélodiques, et des rythmes oscillants beaucoup plus lents. Fleurtant la moyenne des 90 Battements par seconde.

Et pour compléter cette mutation,
je travaille aujourd'hui avec des artistes
qui jouent d'un instrument
sans le programmer. Certains les appellent des vrais musiciens...

Après plusieurs albums a mon actif, et plus de 250 titres composés,
j'eprouve une réelle joie à intégrer des voix, des guitares, des basses,
sans pour autant éliminer ces sons synthétiques qui me sont chers.

J'attache plus que jamais de l'importance au son lui même, et je suis navré de constater la généralisation de l'utilisation de formats audios de pauvre qualité. Les mp3 éliminent trop souvent tous les détails, les réverbes qui se fondent pendant de longues secondes s'arrêtent trop souvent lorsque l'on écoute ces ersatz de sonorité.

Back to the roots est un clin d'oeil a toute cette production musicale que j'ai aimé, detesté, ignoré. 3 ans pour préparer 15 titres.
Plus le temps passe, plus la finalisation des morceaux s'ertirent dans les mois.

Pas grand chose de neuf depuis des annees. Ou est pasee l'inspiration des belles annees?

Desormais, plus d'investissement dans l'image que dans le son. Animer des images fixes...


 

 
La richesse reside dans la diversité, dans l'implication...
Sans renier mes origines, je crois évoluer.
 
Being a musician is bringing different visions to our living world.

After many years producing hardcore, techno and electro, comes the time when I love doing stuff more cheasy, warm, melodic, and the rythms turns around 90 BPM.
I love to work with many different people now, who plays "real" instrument. I mean, not computer or sequenced paterns. People who play with their feeling with this unbelievble human attitude.

I don't blame my origins, or deny past experiences, but how cool it is to evolute in an uncivilzed era.

After 5 LP and more than 250 titles since 1994, my feelings push me to to work with voices, guitars, basses.
And all those synthetic waves I love, are supported by a powerfull bassdrum accompagnied with a robotic patern. Always boxes in boxes.

I love SOUND for what it is...
Nice sound, nices sounds...
Please do not use this poor fomat as the mp3
MP3 destroy all subtile emotions.